Social Media Marketing | Webmarketing

Archive pour la catégorie : Social Media Marketing

28 août 2013

LE CINEMA 2.0, chronique d’une révolution silencieuse

par Pierre Jean Bouillerce, Master Webmarketing ESSCA

Internet et les médias numériques ont révolutionné de nombreuses industries. Prenons le temps d’étudier le cas du cinéma. Les usages ont considérablement évolué dans ce secteur.

Les supports d’expression et d’interaction du web 2.0 ont placé la dimension communautaire au cœur du renouvellement de l’expérience du spectateur. L’influence des critiques professionnels diminue au profit de celle des pairs et des influenceurs. Les réseaux sociaux numériques amplifient le phénomène du bouche à oreille et impactent le box-office. Conséquence, les techniques de promotion d’un film évoluent et les stratégies de marketing viral se multiplient. Allocine est le premier réflexe du spectateur français d’aujourd’hui mais il existe des réseaux sociaux spécialisés tels que Vodkaster et Cinetrafic. Les anglo-saxons eux, jugent les films sur Rotten Tomatoes.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, e-publicité - Pas de commentaire

18 juillet 2013

Réseaux sociaux : et si on parlait éthique ?

par Adèle Dugré, étudiante en Master Webmarketing ESSCA

Achat de followers TwitterL’achat de followers et autres fans sur les réseaux sociaux est devenu monnaie courante ces derniers temps. Des stars en passant par les entreprises, les agences de com’ et même les particuliers, nombreux sont ceux qui ont recours à cette fraude via un véritable marché noir du web.

Mais existe t-il un réel intérêt à cette course aux chiffres ?
 Si l’on juge de la crédibilité d’un profil Facebook ou Twitter à son nombre de fans ou de followers, on considérera en toute logique qu’un tel achat est bénéfique. En effet, un acheteur obtiendra spontanément une reconnaissance par les chiffres et de surcroît une plus grande visibilité sur la toile. Qui plus est, exister le plus rapidement possible sur les réseaux sociaux peut s’avérer être un luxe que peu d’utilisateurs peuvent s’octroyer (on parle régulièrement de la barre symbolique des mille fans). Un achat de followers arriverait donc à point nommé pour booster l’intérêt des internautes vers une marque, une personne, ou encore une société. Et ce pour des prix relativement attractifs (à partir de 5$ les 25000 followers).

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, Technologies du web - Pas de commentaire

10 juin 2013

Cliquez-vous vraiment sur les recommandations sponsorisées de Facebook ?

Par Maïwenn Joncour, Master Webmarketing ESSCA

Facebook offre désormais de nombreuses possibilités de promouvoir sa marque, en étant au plus proche de sa cible. Les recommandations sponsorisées, statuts sponsorisés ou sponsored stories sont un outil très intéressant permettant de toucher les amis de ses propres fans. Mais cela incite-t-il vraiment l’internaute à cliquer sur ces annonces qui figurent dans notre fil d’actualité ?

Les recommandations sponsorisées ont été mises en place depuis près de deux ans. Elles sont à distinguer des Marketplace ads, publicités qui s’affichent auprès de personnes ciblées par de nombreux critères : géographiques, démographiques, sexe et âge, sociales, mais aussi travail et centres d’intérêts que nous renseignons dans nos profils.

Quel effet sur les utilisateurs ?

La plupart des recommandations sponsorisées qui nous sont proposées ont pour but de promouvoir les pages dont nos amis sont fans ; mais ne confondons pas ces liens avec les véritables recommandations de nos amis ! Ces formats peuvent être ressentis comme intrusifs de la part des utilisateurs. D’autant plus que nous ne pouvons empêcher Facebook d’utiliser ces données, la seule solution pour l’en empêcher est de ne plus « liker » aucune page. Les recommandations sponsorisées apparaissent maintenant directement dans notre fil d’actualités : impossible de les rater. Le risque serait que nous n’accordions plus d’importance aux recommandations, ayant plus de mal à différencier les pages qui nous sont proposées dans notre fil d’actualité à des fins commerciales et celles qui viennent véritablement de nos amis. Aux Etats-Unis, en mars 2012, une utilisatrice (Angel Fraley) a d’ailleurs porté plainte contre le réseau pour utilisation abusive de ses données. Cette action s’est soldée par un versement de 10 millions de dollars à des associations de défense de la vie privée.

Posté par : Webmarketing dans la catégorie : Social Media Marketing, e-publicité - 2 commentaires

25 mai 2013

Le Neuromarketing : Parler et vendre directement au cerveau

Par Delphine Graveleau

neuromarketing - blog Webmarketing ESSCACommençons par essayer de donner une définition au « neuro marketing ». Le but du neuromarketeur est de comprendre le comportement des consommateurs afin d’augmenter la consommation citoyenne en ne considérant plus sa capacité de jugement mais sa réceptivité à un stimulus, retirant ainsi le concept de « rationalité » dans les besoins.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, Technologies du web - 3 commentaires

10 avril 2013

L’influence des réseaux sociaux sur le comportement du consommateur

par Aurélien Carle, Master Webmarketing ESSCA

L’influence des réseaux sociaux sur le comportement du consommateur - blog webmarketing ESSCALes réseaux sociaux ont complètement modifié la nature des interactions entre les marques et les consommateurs, ayant ainsi un impact direct sur son processus de décision actuel.

Pour les marques, les réseaux sociaux apparaissent comme une nouvelle manière d’atteindre de nouveaux consommateurs et de comprendre leurs besoins. Cela explique pourquoi les entreprises travaillent désormais leur « Social media Strategy » afin de pouvoir définir le degré d’interaction qu’elles veulent entretenir avec les consommateurs. Les réseaux sociaux vont alors aider ce dernier à prendre une décision. Grâce aux nouvelles technologies telles que les tablettes ou les téléphones, les consommateurs n’ont plus vraiment besoin à présent de leur ordinateur à la maison, ayant ainsi accès aux réseaux depuis n’importe où et n’importe quand. Avec un tel accès au contenu en ligne, il est compréhensible que les médias sur support papier sont aujourd’hui face à une importe crise tout comme l’industrie de la musique qui souffre de la montée en puissance des canaux digitaux. Les entreprises peuvent alors décider de s’adapter à ces nouvelles technologies et bénéficier de l’apport des réseaux sociaux. Mais la relation entre le marketeur et le consommateur a bien changé.

Plusieurs études tendent à montrer l’impact positif des réseaux sociaux sur une marque. En nous appuyant sur l’étude du Compete Institute (2011), 56% des personnes qui suivent une marque sur Twitter seraient plus enclins à acheter les produits de la marque. Pour ce qui est de Facebook, seulement 47% des « fans » de la page en question seraient prêts à acheter le produit, ce qui montre ici la plus solide relation créée entre la marque et les utilisateurs sur Twitter.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing - 2 commentaires

8 avril 2013

Les sites de recrutement pour webmarketers

(Pour compléter le précédent article de Marco Fonseca Da Silva sur le recrutement en ligne )

Alors que la crise économique frappe de plein fouet un grand nombre de secteurs, l’industrie du web connait un essor sans précédent. De nouveaux modèles économiques font leur apparition avec les « pureplayers » comme Amazon, Vente-privée ou iGraal qui affichent des croissances à deux chiffres depuis plusieurs années.

Leur point commun ? Ils cherchent tous à recruter des spécialistes du web. Malheureusement, très peu de sites de recrutement sont spécialisés dans les offres d’emploi dédiées au digital. C’est de ce constat qu’est né le site Webrecrut.com, site de recrutement 100% dédié aux offres d’emploi des métiers du web

Le but est simple : mettre gratuitement en relation les recruteurs web et les profils web junior ou senior.

Webrecrut vous permet de prendre connaissance des dernières offres d’emploi de nombreux acteurs web allant de Spartoo à Ogilvy en passant par Facebook ou eBay. Les métiers concernés ? Développeur Web, Webmarketer , Trafic Manager, Responsable SEO , Community Manager, Webdesigner, etc.

Pour les personnes en recherche active, il vous est également possible de déposer votre CV en 5 minutes pour maximiser votre visibilité auprès de vos futurs recruteurs potentiels. Cette section ne remplace pas l’intérêt d’un profil LinkedIn ou Viadeo mais peut s’avérer utile si vous cherchez à travailler votre « personal branding ».

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, Technologies du web - 4 commentaires

6 avril 2013

Recrutement : Un outil de diffusion d’annonces pour les professionnels des Ressources Humaines

par Marco Fonseca Da Silva , Master Webmarketing ESSCA

Recrutement : Un outil de diffusion d'annonces pour les professionnels des Ressources Humaines - blog webmarketing ESSCAOn dénombre en France plus de 400 sites d’emploi généralistes et spécialisés, et au moins 1500 écoles emplies de jeunes diplômés et d’étudiants à la recherche de stages. A cela viennent s’ajouter les réseaux sociaux tels que Facebook, LinkedIn ou Viadeo, qui développement également des outils de mise en ligne d’annonces d’emploi et de solutions pour le recrutement.

Cette diversité s’explique notamment par l’intérêt croissant du monde du recrutement pour l’Internet : du côte des candidats (40% déclarent avoir recours aux sites de recrutement en ligne) mais aussi des employeurs. Cet environnement se complexifie donc pour les recruteurs qui doivent choisir face à une diversification de canaux de recrutement.Ce choix est généralement conditionné par 3 variables principales: la cohérence entre le profil recherché par le recruteur et le profil des visiteurs qui se rendent sur le site ciblé, le coût d’utilisation du site (crédit d’annonce), et le temps nécessaire pour remplir le fameux formulaire de dépôt d’annonce.

Gagner du temps sur les tâches à faible valeur ajoutée

Cet élément, à l’apparence, d’un détail est en réalité un véritable enjeu pour les recruteurs. On peut considérer que le temps de remplissage moyen d’un formulaire de dépôt d’annonce d’emploi est compris entre 5 et 10 minutes. Sans compter les différences de champs à remplir sur l’ensemble des sites disponibles : type de contrat , présentation de l’entreprise ou non … et également les différences qui peuvent exister entre les valeurs d’un champ commun à plusieurs site : la rémunération, par exemple, doit-elle être exprimée mensuellement ou annuellement ? Est-ce un champ à remplir librement avec une valeur ou une fourchette à sélectionner ?

Recrutement : Un outil de diffusion d'annonces pour les professionnels des Ressources Humaines - blog webmarketing ESSCA
Vous pouvez entrevoir que pour une entreprise telle que la SNCF qui a déjà recruté 10 000 personnes en CDI en 2012, ce genre de « détail » peut rapidement poser un véritable problème de performance et d’efficacité des équipes de recrutement qui peuvent passer des après-midis à réaliser des copier/coller entre un tableur excel et un navigateur Internet, plutôt que de consulter des CV et de faire passer des entretiens !

Quand un nouveau « Web Business Model » apporte une réponse aux problématiques de recrutement sur Internet

C’est suite à l’établissement de ce constat que Gautier Machelon et Stéphane Le Viet ont fondé Multiposting en 2008.

Ces deux entrepreneurs sont parvenus à profiter du développement des nouvelles technologiques de communication afin d’établir un Business Model basé uniquement sur une prestation de services sur Internet. Multiposting propose en effet aux professionnels du recrutement de diffuser leurs offres d’emploi et de stages sur l’ensemble des supports disponibles sur Internet (sites généralistes et spécialisés, écoles, réseaux sociaux,…) en une seule saisie et un seul clic. La valeur ajoutée de ce Business Model réside donc dans le gain de temps important dont peuvent profiter les professionnels qui utiliseraient l »outil Multiposting.

Cette solution propose également des fonctionnalités statistiques et des outils annexes qui permettent aux recruteurs de déterminer les sites sur lesquels ses annonces enregistrent les meilleures performances.

Ce business model innovant rencontre un succès important (Multiposting compte plus de 400 clients) grâce à son originalité et sa quasi-unicité sur le marché français. Le modèle de tarification est basé sur un système d’achat de « crédits de diffusion » qui sont consommés à campagne de diffusion d’annonce.

Le seul point négatif ? Une solution qui fonctionne sur des économies d’échelle (notamment en raison des frais de mise en place), et qui s’adresse donc, pour le moment, aux recruteurs disposant d’un budget dédié à l’acquisition d’outils de sourcing en ligne.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing - 2 commentaires

3 mars 2013

Pourquoi Facebook doit changer de Business Model

Par Louis Derrac

Facebook a récemment dépassé le milliard d’utilisateurs, pulvérisant une nouvelle fois son propre record d’utilisation et changeant une fois de plus les règles du jeu du social media.

Un monstre social certes, mais un mauvais business model

Un sixième de l’humanité est sur Facebook, et lorsque l’on se restreint à la population ayant accès à internet, ce ratio monte à environ 1 personne sur 2. L’offre de Facebook pour les marques semble exceptionnelle : un incroyable vivier d’utilisateurs, des possibilités de ciblages incomparables dans le secteur de la publicité.

Et pourtant le résultat semble sans appel : hormis quelques entreprises qui opèrent dans des marchés de niche ou qui peuvent cibler très précisément leurs clients potentiels, il est extrêmement difficile de réaliser un ROI positif via Facebook. Pourquoi ? Parce que Facebook est un réseau social et ses utilisateurs l’utilisent pour beaucoup de choses (communiquer, créer des événements, partager des photos, etc.), mais certainement pas dans un comportement incluant une intention d’achat. A l’inverse, les cyber-consommateurs qui recherchent quelque chose sur google sont bien plus susceptibles de se trouver dans un acte d’achat ou du moins, dans une phase de reconnaissance préalable à l’achat effectif. D’où la réussite du modèle publicitaire de Google.

Sans même rentrer dans la psychologie du consommateur, on ne peut que constater les limites du système de publicité proposé par Facebook Ads. Des annonces déjà microscopiques et encore limitées dernièrement (texte de moins de 90 caractères, image de 100×72 pixel), et qui plus est camouflées dans la sidebar, bien loin de l’objet d’attention du consommateur : la timeline.

Suffirait-il d’accorder plus d’espace à ces publicités pour en accroître l’efficacité ? Cela jouerait certainement, mais je ne pense pas que ce soit la solution. Encore une fois, je pense que Facebook ne peut pas jouer sur le même marché que Google, pour les raisons évoquées précédemment : Facebook n’est pas un lieu où l’utilisateur se trouve dans un comportement d’achat.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing - 2 commentaires

20 février 2013

Picture Marketing: Les utilisateurs comme ambassadeur de marque.

Avec l’évolution récente des réseaux sociaux, les photos sont passées d’un rôle de soutien du contenu commercial au centre de l’expérience utilisateur. Pinterest, Instagram, TheFancy.com sans oublier la dernière expérience du bouton « Want » de la firme de Mark Zuckerberg permettent de créer de nouvelles expériences de shopping sur internet.

Picture Marketing: Les utilisateurs comme ambassadeur de marque - blog webmarketing ESSCA

Le Picture Marketing

Terme apparu il y a quelques mois dans la sphère du webmarketing, le Picture Marketing consiste à assurer la promotion d’un bien ou d’un service par le biais de photographies postées sur les réseaux sociaux. Les intérêts sont multiples :

Face à des utilisateurs de plus en plus critiques devant les messages commerciaux et la communication des marques, celles-ci ont trouvé un nouveau moyen de continuer leur guerre de l’e-commerce en laissant les utilisateurs promouvoir eux-mêmes les produits qu’ils aiment sur les réseaux sociaux.

Le nombre de photos mises en ligne tous les jours (5 millions sur Facebook) et leur grande viralité (diffusion, partage, modifications, etc.) permet aux marques d’atteindre une cible plus large par l’intermédiaire des utilisateurs engagés vis-à-vis de leur marque.

Mais encore faut-il pouvoir faire le lien entre photographie et marque !

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, Technologies du web, e-publicité - Pas de commentaire

28 janvier 2013

Les communautés de marque: un eldorado marketing ?

par Philippe CHAGUE, Master Webmarketing ESSCA, ESSCA

Les communautés de marque: un eldorado marketing ? - blog webmarketing ESSCALes communautés de marque font depuis quelques années pas mal de bruit sur la toile. Les marketeurs semblent s’y intéresser de plus en plus et y trouver des intérêts bien particuliers. Avant de parler des avantages que peut procurer ce type de communautés à l’entreprise, je pense que rappeler la définition d’une communauté est nécessaire pour bien comprendre ce concept. La sociologie et plus particulièrement Ferdinand TONNIES, sociologue allemand propose une définition de la communauté. Une communauté est un groupe d’individu caractérisé par des liens traditionnels et familiaux. L’idéal type de la communauté inspiré de l’approche de TONNIES présente 4 éléments: des liens sociaux de nature affective issus d’une volonté organique – le rattachement du groupe social à un territoire – une structure sociale en étoile ou chacun est connecté avec chacun – une garantie de la structure sociale qui passe par un consensus.

Posté par : ADMIN dans la catégorie : Social Media Marketing, e-publicité - 1 commentaire

« Older Entries  

Copyright © ESSCA 2010 - Credit : Agence Webmaketing - Powered by WP